Le célèbre French 75
champagne-gca9d8aa07_1920.jpg

Si l’on vous parle de cocktail français par excellence, ne pensez-vous pas directement au célèbre French 75  ? 

 

Les origines du French 75

 

Lorsque l’on y pense, ce cocktail commence à prendre de l’âge !

"En effet, le French 75 remontrait à la Première Guerre mondiale lorsqu’un certain Harry MacElhone du  Harry's New York Bar de Paris invente cette recette en référence au canon français de 75 mm qu'il jugeait comparable en termes d’effets, à la fois précis et puissant  !"  

 

Néanmoins, la recette de base remonte à bien des années auparavant puisque des écrits de Charles Dickens mentionnant sa consommation d’une boisson à Boston composée de gin, de jus de citron, de sucre, de glace et de champagne ont été retrouvés, recette particulièrement ressemblante à celle du French 75 moderne ! 

 

Pour en revenir aux prémices de ce cocktail, nous avons tout d’abord Henri Tépé, barman du Henry’s bar à Paris, qui aurait été le premier à utiliser le nom de « soixante-quinze » pour baptiser l’un de ses cocktails. Plus tard, en 1926, c’est Harry MacElhone (créateur notamment du cocktail sidecar), du célèbre Harry’s New-York Bar, qui aurait baptisé « French 75 » un cocktail à base de champagne, de gin et de citron, tout en reconnaissant ne pas en être le créateur. 

"Le French 75 devint ensuite très populaire pendant les années 1930, après que sa recette fut publiée dans le célèbre Savoy Cocktail Book de Craddock. Depuis cette époque, sa recette n’a cessé d’évoluer, puisque certaines versions ne contiennent même plus de champagne, mais du cognac, du calvados, de l’absinthe ou encore même de la grenadine  !"

 

Les ingrédients du French 75 

 

Voyons maintenant de plus près les ingrédients du French 75... Plutôt au champagne ou au gin ? Les deux bien sûr ! Il vous suffit de mélanger du champagne brut, du gin, et y ajouter du jus de citron jaune et du sirop de sucre de canne. Et, généralement, on  décore son verre  d'un zeste de citron jaune et d'une cerise confite. 

Le cocktail French 75 est donc une sorte de  Gin Tonic  revisité avec du citron et du champagne. 

 

La recette du French 75 

 

La recette du French 75 est assez simple à réaliser. Il vous suffit d’être doté d'un  shaker  et savoir effectuer un double filtrage, pas donné à tout le monde me direz-vous ! Il vous faudra shaker le mélange avec 8 à 10  glaçons et être en mesure de doser correctement le temps de secouage pour éviter que le mélange ne soit trop "flotteux". 

Connaissez-vous aussi le French 76 ? Il s'agit d'un cocktail French 75 à la vodka ! 

 

Retrouvez ci-dessous la recette de notre French 75 par l’Association des Barmen de France inscrite dans les Intemporels de la Scott : 

 

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération. 

french 75.png

L’intemporel Old Fashioned

old fashioned.jpg

On dit de lui qu’il est LE plus vieux cocktail du monde. A la fois mystérieux et alcoolisé, légèrement sucré mais également amer, existe-t-il une autre boisson à base de whisky plus iconique que le Old Fashioned ?

 

Ce cocktail maintient son titre intemporel et bien qu’il ait connu des twists plus ou moins réussis au fil des années, il est resté dans le top du classement. Heureusement, le Old Fashioned est un cocktail qui ne se démode jamais. Nous vous proposons ci-dessous 5 faits sur ce fameux cocktail qui perdure dans nos bars depuis tout ce temps !

La définition même du cocktail

Spiritueux, sucre, eau, bitters. Telle est la définition simplifiée d'un cocktail. Pour de nombreux connaisseurs, le Old Fashioned est d’ailleurs synonyme du mot « cocktail ». Il remonte au début du XIXe siècle et est reconnu dans « The Fine Art of Mixing Drinks » comme l'une des six boissons de base, avec le Daiquiri, le Jack Rose, le Manhattan, le Martini et le Sidecar.

 

Il est notamment de retour en 1806, lorsque les journaux new-yorkais haut de gamme The Balance et Columbian Repository mentionnent le mot "cocktail". Suite à cela, il est demandé à l’éditorial une définition précise de l'alcool auparavant inédit. Une semaine plus tard, le 13 mai, un journaliste nommé Harry Croswell a répondu à la question définissant un cocktail comme « une liqueur stimulante, composée d'alcools de toute sorte, de sucre, d'eau et de bitters. »

Bien qu’avec un zeste d'orange comme garnish, la recette est facilement reconnaissable par les buveurs respectables comme ce qui est maintenant connu sous le nom de Old Fashioned.

 

Oubliez le shaker

Un Old Fashioned est un cocktail réalisé dans un seul et même verre. C'est ce qui fait son charme car vous pouvez impressionner votre entourage n'importe où, n'importe quand - dans votre bar ou à la maison, dans un avion avec un sachet de sucre ou encore sur une couverture de pique-nique. Le choix du bourbon ou du whisky de seigle dépendra de votre envie, il suffit de mesurer 60 ml de bourbon, de le verser sur un morceau de sucre émietté avec quelques traits d'Angostura Bitter, de remuer et d'ajouter un grand glaçon. Si vous avez une orange ou un citron (ou les deux) sous la main, décorez-le avec un joli morceau de zeste d'agrumes. Il n’y a plus qu’à le déguster !

 

C’est LE cocktail au whisky par excellence

Le Old Fashioned est un cocktail qui a évolué, et il est difficile de citer une personne en particulier pour la remercier de son invention. Ce que nous savons, c'est qu'au moment où les livres de recettes de cocktails ont commencé à paraître à la fin du XIXe siècle, ce que nous appellerions un Old Fashioned aujourd'hui était connu sous le nom de Whisky Cocktail.

 

Parcourir les pages des différentes versions du « Manuel du barman » du barman Harry Johnson est un excellent exemple de ce changement au fil du temps. La première édition de 1887 propose le Whisky Cocktail avec du sirop de gomme, de la glace, des bitters Angostura ou Boker, quelques traits de curaçao et du whisky. En 1887, il abandonne l'Angostura. En 1900, il troque le sirop contre du sucre brut et réclame quelques traits de curaçao ou d'absinthe. Toutes ces versions ont un zeste de citron exprimé sur le dessus.

 

Déclinez votre Old Fashioned selon vos envies !

Le Old Fashionned a été décliné sous plusieurs versions notamment avec du Brandy (eau-de-vie du Wisconsin) et les habitants du Wisconsin aiment tellement leur Old Fashioned qu'il en existe de nombreuses variantes. Vous pouvez le commander sucré et obtiendrez une touche de soda citron-lime, commandez le aigre, et vous obtiendrez peut-être un mélange en ce sens... Les versions sucrées se distinguent également par leur punch supplémentaire d'amertume avec le sucré, selon Sara Roahen, originaire du Wisconsin et ancienne critique gastronomique de « Gambit » à la Nouvelle-Orléans. "Il y a un Old Fashioned, et puis il y a le Brandy Old Fashioned Sweet, une concoction centrée sur le Wisconsin qui pèse lourdement sur l'Angostura."

 

Dosez le sucre selon votre convenance !

"L'argument concernant les spiritueux les plus résistants dans les cocktails se résume à l’obtention d’un équilibre", explique Jackie Zykan, maître dégustateur de bourbon Old Forester et adepte du Old Fashioned. « Vous ne voulez pas déguiser les ingrédients ; vous voulez que tout soit présent. Avec le Old Fashioned, cela dépend de ce que vous utilisez comme type de sucre et de la quantité. Si je n’ai que du sirop sous la main, cela n’est pas un problème d'utiliser un bourbon plus jeune entre 40 et 45 degrés, j’aurais alors la main plus légère sur l’ajout de sucre. Si nous sommes à plus de 45 degrés et que le whisky a un certain âge, je pourrais rajouter davantage de sucre.

 

Retrouvez ci-dessous la recette de notre Old Fashioned par l’Association des Barmen de France inscrite dans les Intemporels de la Scott :

old fashioned screen.jpg.png

Bonne dégustation !